Entreprise

AUTORISATION SPÉCIALE À T & T, UNE ENTREPRISE DE TAŞYAPI, À L'AÉROPORT D’ERCAN

En justifiant que notre pays manque d'équipe technique et d'équipement conformément aux normes internationales, le Conseil des ministres a accordé une «autorisation spéciale» à T & T, une filiale de Taşyapı dont le propriété est Emrah Turanlı qui est le partenaire principal qui opère en Turquie et a reçu l'appel d'offres pour le "Projet de l'aéroport d'Ercan", afin que la société T & T puisse compléter le projet dans son intégralité et dans le délai spécifié.

En justifiant que notre pays manque d'équipe technique et d'équipement conformément aux normes internationales, le Conseil des ministres a accordé une «autorisation spéciale» à T & T qui a reçu l'appel d'offres pour le «Projet de l'aéroport d'Ercan», lancé l'année dernière. Une telle autorisation permettrait à la société T & T de compléter le projet dans le délai spécifié.

Kemal Dürüst, ministre des Travaux publics et des transports, a déclaré que le Conseil de Construction et le Conseil de la Planification de Construction est autorisée pour la capacité disponible dans notre pays en ce qui concerne la justification de “l’autorisation spéciale” accordé à T & T qui a reçu l’appel d'offres pour le "Projet de l'aéroport d'Ercan".

Dürüst a fait remarquer que «l’autorisation spéciale» a été accordée à T & T par le Conseil des ministres afin que les installations et les techniques qui ne sont pas disponibles dans notre pays puissent être utilisées et que le projet puisse être complété à temps.

Dans sa déclaration, faite l'année dernière, Cafer Gürcafer, chef de l'Association des entrepreneurs en construction, a fait remarquer que le Projet de l'aéroport par T & T était censé avoir employé des employés illégaux dans la construction de tunnels et de pistes de l'aéroport d'Ercan et que la violation du droit d'enregistrement et d'audit était tolérée et que Les vérifications, tentées d'être exécutées par le conseil de construction ont été empêchées.

Conformément à la décision du Conseil des ministres, publiée dans la Gazette officielle, en date du 16 mars 2017; L'utilisation d'équipements et d'équipes, importés par la Société, a été légitimée par «l'autorisation spéciale» accordée au Projet de l'aéroport par T & T.

Il a été décidé de concéder une «autorisation spéciale» à la société Taşyapı jusqu'à ce que les investissements récents de l'aéroport d'Ercan, spécifiés dans le cadre de l'appel d'offres d'Ercan, soient remplis conformément au paragraphe 1 de l'article 19 de la Loi d’Audit no. 19/1998 et le Règlement sur la Construction des Bâtiments et des Travaux Techniques en raison du fait que l'achèvement de la construction intégralement et dans le délai spécifié dans les normes internationales par la société T & T dans le cadre du projet de l'aéroport Ercan Airport qui a été affecté à T & T Havalimanı İşletmeciliği İnşaat ve Sanayi Ticaret Şti. Ltd dans le but de la reconstruction avec «Appel d'offres d'exploitation des droits de l'aéroport d'Ercan» nécessite une expertise, une spécialisation et un équipement technique spéciaux et des équipes non disponibles dans la RTCN, compte tenu de ce qui est prévu dans la résolution conformément à la décision du Conseil des ministres, publiée en Journal officiel le 16 mars 2017.

Dans sa déclaration concernant la raison pour laquelle une «autorisation spéciale» a été accordée à la société T & T, qui a obtenu l'offre pour «Projet de l'aéroport d'Ercan», Kemal Dürüst, ministre des Travaux publics et des Transports, a déclaré que le Conseil de la construction et le Conseil de la planification de la construction sont Autorisé à utiliser la capacité disponible dans notre pays.

Kemal Dürüst, a déclaré que «l'autorisation spéciale» a été accordée à la société T & T par le Conseil des ministres afin que les installations et les techniques qui ne sont pas disponibles dans notre pays puissent être utilisées et que le projet puisse être achevé à temps.

"LE TRAITEMENT DE LA CAPACITÉ DISPONIBLE DANS NOTRE PAYS EST LA TÂCHE DU CONSEIL DE CONSTRUCTION ET DE LA PLANIFICATION DE LA CONSTRUCTION"

Pour la justification de «l'autorisation spéciale» à la société T & T, qui a reçu l'appel d'offres pour «Projet de l'aéroport d'Ercan», Kemal Dürüst, ministre des Travaux publics et des Transports, a déclaré que le Conseil de la construction et le Conseil de la planification de la construction sont autorisés à utiliser De la capacité disponible dans notre pays. En déclarant que le Conseil de construction avait l'information sur les architectes, les entrepreneurs et leurs agents dans le pays, Dürüst a continué; "Si l'autorisation a été accordée par le Conseil des ministres, cette autorisation a été accordée afin que les installations et les techniques, qui ne soient pas disponibles dans le pays, puissent être utilisées tant que la construction de l'aéroport d'Ercan se poursuit. Le service est obtenu auprès de nombreux entrepreneurs locaux. Le gouvernement a une perte tous les jours. Nous devons faire des progrès afin que nous puissions accomplir le processus bloqué jusqu'en 2018.

"PROJET À TERMINER EN 2018"

Ajoutant en outre que le projet de l'aéroport d'Ercan sera terminé et que le ruban sera coupé au deuxième semestre de 2018, «Lorsqu'on l'a regardé de l'extérieur, le nouveau bâtiment du terminal sera considéré comme un bâtiment en hausse environ 1 mois plus tard. C'est au total 180 000 mètres carrés; dont 128 mille mètres carrés étaient censés être une zone intérieure et dont 21 mille mètres carrés étaient conçus pour être une zone extérieure », a déclaré Dürüst, affirmant qu'il s'agit d'un projet très vaste.

"47,8% de CHAQUE REVENU MÉNAGEIF À DÉPOSER DANS LE DÉPÔT SÛRE DE L'ÉTAT"

Soulignant que le partage des revenus a commencé avant le 17 février, «je ne sais pas combien d'argent sera généré. Ce sera déterminé par le comité à établir. 47,8% de chaque revenu du ménage sera déposé dans le dépôt de garantie de l'État. Un accord majeur a été exécuté et cela se poursuivra pendant 25 ans. C'est l'État de contrôler les revenus et l'État est l'autorité. Il y a 2 vérifications. L'un d'entre eux est le ministère des Transports pour avoir entrepris la vérification de la construction et l'autre le ministère des Finances a entrepris l'audit financier. La vérification des bâtiments construits est contrôlée par le ministère des Transports. Un rapport est fourni tous les 15 jours. Et l'audit financier est assuré par le ministère des Finances ... » Dürüst a poursuivi ses mots en disant que l'argent sera déposé dans le coffre-fort de l’Etat à partir du 3ème mois, sur lequel le partage des revenus a commencé en application de l'accord.